Sunnco

SUNNCO spécialiste de l’énergie solaire, le leader du photovoltaïque résidentiel français.

07 mai 2009

Faire du développement durable, ou ceux qui misent sur la croissance verte

Pourquoi ça marche. Des puissances installées en forte hausse (+37 % pour l’éolien, +300 % pour le solaire photovoltaïque) et des créations d’emplois par centaines : le secteur des énergies renouvelables a encore connu une année de croissance en 2008, dopé par la crise de l’énergie, les perspectives ouvertes par le Grenelle et le paquet climat européen. Mais la crise n’est pas non plus sans effet, l’activité étant gourmande en capitaux. Certains acteurs qui avaient vu leurs cours flamber ont connu une fin d’année difficile, à l’image du producteur d’électricité éolienne Theolia, qui a annoncé en novembre des suppressions de poste. Plus globalement, une étude de PwC souligne que si les renouvelables concernent une part croissante des mouvements de fusion acquisitions dans l’énergie mondiale, l’activité a chuté au second semestre 2008.

La preuve : Sunnco. Le contexte économique peut bien s’assombrir, le soleil brille encore. Et comme le soleil est le cœur du métier de Sunnco, l’entreprise parisienne se moque de la tourmente. Sunnco installe des panneaux photovoltaïques sur les toits des hangars agricoles, des HLM, des parkings, mais équipe aussi les maisons individuelles. Profitant des intéressants tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque, les clients de Sunnco gagnent de l’argent en prêtant leurs toits. L’entreprise achète des panneaux photovoltaïques à bas coût en Chine (Suntech, Trina) et en Allemagne (Sunfabrics, Co-energy), et les assemble avant de les installer. «Le panneau assemblé ne crée pas de valeur, ce qui en crée, ce sont les installateurs», estime Daniel Bourg, directeur général de Sunnco. Cet ancien élève de René Dumont a fait un détour par le monde de la santé avant de revenir à ses premières amours. «J’ai eu envie de m’engager dans la croissance verte quand j’ai senti que l’ère politique était venue.» Cet homme d’affaires se souvient du démantèlement de la filière solaire dans les années 70 puis 80, au plus fort du développement du parc électro-nucléaire français. Depuis ces années-là, le monde du solaire affiche des résultats en croissance. Et les carnets de commande de Sunnco ne désemplissent pas. En 2007, son chiffre d’affaires flirtait avec les 4 millions d’euros. En 2008, il a dépassé les 33 millions d’euros, et devrait atteindre les 90 millions d’euros cette année. Le groupe va, en 2009, quasiment doubler ses effectifs, passant de 230 à 400. Mais le fondateur de Sunnco a la croissance modeste. «Aucun secteur n’est protégé», prévient Sébastien Léopold. «La croissance est plus molle ces derniers mois, mais on se porte mieux que l’automobile !»

C’est encore les banques qui le soucient. «Nous ne sommes pas totalement imperméables à ce qui se passe : nos clients se financent pour s’équiper et le financement est plus compliqué aujourd’hui. Les gens réfléchissent. Les banques freinent.» En s’adressant aux particuliers, Sunnco est sur un filon a priori durable : il existe 14 millions de maisons individuelles en France, et 99 % d’entre elles devront être rénovées pour réduire leur consommation énergétique.

Article de Libération

http://www.liberation.fr/economie/0101562500-faire-du-developpement-durable-ou-ceux-qui-misent-sur-la-croissance-verte

Posté par sunnco à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire







Technorati Profile
 
Technorati Profile